jeudi 10 octobre 2013

Lettre une (1) :2013 (Lettres à mon fils)

10 octobre 2013
Je te parle d’une époque où les gens détestaient le solitaire . La sensibilité de l’être humain n’est plus une vertu , tout au contraire  .
Il y avaient des sadiques qui cherchaient ces individus non pas pour les aider à dépasser un malaise mais plutôt pour enfoncer le clou sous un masque humaniste .
Ces « humains » font savoir qu’ils sont objectifs mais leurs jugements n’est qu’une image des apparences parfois flatteuses . 

Dans ses jours tout était "tendance" , de Tarik Ramadan passant par Mahmoud Darouich , pour en finir à Zied Rahabani . Peu importe nos connaissances sur ses messieurs , il fallait faire comme les autres et faire semblant d'adorer ses artistes pour que la tribu félicite nos efforts et pour forger une image imaginaire d'une personne imaginaire par la même occasion . 
Je te parle d'une ère où les célibataires sont en surnombre et les engagements n’étaient que des mariages d’intérêts ou presque  .