vendredi 20 avril 2012

Sami Akremi et la métaphore ratée


Lors d’une interview avec l’entraineur de l’espérance Michel Decastel sur Express FM, le journaliste sportif Sami Akrimi a employé le mot « chien fou » en faisant allusion explicitement au rendement de Khaled Korbi .
L’entraineur suisse a avalé le morceau quand il a confirmé l’analyse du journaliste tunisien .
Après plusieurs diffusions sur les réseaux sociaux ,la déclaration a fait scandale . Comment un journaliste emploie de telles expressions dans une interview ?
Personnellement ,j’ai cru qu’un rédacteur sportif expérimenté comme Sami Akremi faisait bien le profil d’un professionnel et d’un journaliste qui possède assez d’expérience et de déontologie après un long parcours journalistique dans un quotidien digne de foi comme ‘’le temps’’ (du moins sur le plan stylistique et syntaxique ) . C’était la raison pourquoi j’ai accordé de l’importance à cette interview .
Or le résultat était décevant , comment qualifier un être humain d’un animal .
Le journaliste a miné même l’entraineur qui se retrouve face à des supporters furieux suite à une telle analyse subjective et d’une bassesse hors normes .
La critique destinée aux médias est en vogue en ce moment mais ma réserve concerne le coté formel du produit , il fallait choisir des expressions plus humains et plus courtois venant d’un journaliste renommé .

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire