jeudi 5 avril 2012

La goutte qui a fait déborder le "Capucin"

Le sujet des hausses des prix des boissons chaudes aujourd’hui a fait la polémique et il a provoqué la satire chez les jeunes tunisiens . En effet, le Tunisien a pris l’habitude de ridiculiser les mauvaises surprises.
La décision semble simple mais elle taquine une classe importante de la société pour ne pas dire la majorité des tunisiens.
La tasse du café et le paquet de cigarette  font un budget de taille pour le simple étudiant ou le chômeur que dire de ceux qui consomment le double et le triple de cette quantité .Il s’agit d’un outil indispensable pour surmonter des états mentaux complexes qui varient d’une personne à une autre .
On s’offre pas les poisons, on a recours à ces maux nécessaires pour surmonter une vie qui nous assiègent par ces problèmes quotidiens. Pour ne pas empirer les choses , il faut signaler que les salons de thé nous proposent des chiffres plus astronomiques, sans la moindre contestation .
Le café en Tunisie , est la boite noire de la joie et des peines des tunisiens , c’est un endroit qui symbolise le combat quotidien de chacun de nous dans la vie  .
Derrière chaque tasse de café se cache une biographie et une destinée.
« Un peu de poison de-ci de-là, pour se procurer des rêves agréables. Et beaucoup de poisons enfin, pour mourir agréablement  » Friedrich Nietzsche 
(maj :l'histoire des hausse des prix était une intox .)

4 commentaires:

  1. je préfère de loin m'acheter une canette de bière à 710 millimes (golden brau) à m'acheter une tasse de café crème à 750 millimes !

    RépondreSupprimer
  2. et oui cette dualité est vraiment ironique ...

    RépondreSupprimer
  3. Tu l'as précisé à juste titre, certains ne verront pas la différence vu les montants astronomiques du simple café dans certains endroits

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui tu sais bien qu'on aime être dupés

      Supprimer